Conférenciers magistrales

Rencontrez nos conférenciers magistrales de Calgary 2022

Le Comité organisateur canadien est heureux d’annoncer nos deux conférenciers magistrales pour Calgary 2022 :

Max Perchanok

Service Hivernale — le mardi, 8 février

Max Perchanok est un géographe spécialisé dans les conséquences environnementales des transports de surface dans les climats froids. Pendant plus de 30 ans, il a conçu et mené des programmes de recherche sur l’entretien des autoroutes et l’information météorologique routière au ministère des Transports de l’Ontario, au Canada. Il s’est penché particulièrement sur les innovations visant à améliorer la sécurité routière et à réduire les conséquences sur l’environnement dans des conditions hivernales. Dans le secteur privé et dans l’administration fédérale, il s’est efforcé de trouver des moyens d’améliorer le service hivernal offert par les organismes d’entretien routier de niveau inférieur local, ainsi que d’améliorer les pratiques et les règlements régissant la planification des pipelines du Nord et des voies de navigation dans l’Arctique qui sont soumis aux dangers des glaciers de montagne, des icebergs et de la glace de mer. Une grande partie de ses recherches ont été menées dans le cadre de partenariats avec le milieu universitaire et avec d’autres organismes gouvernementaux canadiens et internationaux. Il a occupé des postes de direction dans le secteur de la recherche et du transfert technologique au Canada, au Transportation Research Board, une division des National Academies des États-Unis, et dans des organismes à financement commun de l’American Association of State Highway Transportation Officials.

Jean Andrey Ph.D

Résilience — le jeudi, 10 février

Jean Andrey Ph.D est doyenne de la faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo et professeure de géographie. Son programme de recherche porte sur les liens entre la météo et le transport. Il y est notamment question de la planification du transport dans le contexte de l’évolution du climat. Ses travaux les plus cités traitent des risques de collisions liés à la météo au Canada. Elle a participé aux évaluations nationales du Canada sur les répercussions des changements climatiques et l’adaptation à ceux-ci, en plus d’être membre du groupe de travail du GIEC sur les impacts, les adaptations et les vulnérabilités. Elle a publié plus de 100 articles, chapitres d’ouvrages et rapports techniques et a dirigé 200 thèses et projets d’étudiants. Jean Andrey Ph.D est également une professeure primée.