Avantages du congrès virtuel

Nous passons au virtuel !

Conformément au slogan du Congrès, « S’adapter à un monde en changement », et en raison des impacts sanitaires et économiques actuels de la pandémie de Covid-19, le XVIe Congrès mondial de la Viabilité hivernale et de la Résilience routière se tiendra sous forme numérique.

Les congrès de PIARC ont été couronnés de succès au fil des ans grâce à leur caractère inclusif. Malheureusement, en raison de la pandémie – émergence de variantes du Covid-19 qui se déclenchent de manière inattendue, incertitude de l’approvisionnement en vaccins dans le monde et répercussions économiques qui en découlent dans les nations – les délégués pourraient ne pas assister à un congrès international.

En conséquence, une plateforme virtuelle unique sera mise en place pour permettre la tenue d’un événement complet en temps de pandémie. Elle permettra aux décideurs ainsi qu’aux experts techniques, aux autorités et aux administrateurs des routes, aux exploitants, aux fabricants d’équipements, aux ingénieurs, et aux universitaires de participer à la XVIe édition du Congrès. Il sera également plus facile et plus économique pour tous les pays de participer au Congrès, puisque les auteurs et les délégués n’auront pas à couvrir les frais de transport et d’hébergement.

Les détails techniques complets sur le format numérique seront communiqués dans les prochains mois.

Une nouvelle expérience numérique avec un contenu technique riche

Les principaux aspects du XVIe Congrès mondial de la Viabilité hivernale et de la Résilience routière :

  • Le Congrès abordera la viabilité hivernale, comme lors des précédentes éditions, ainsi que la résilience des routes (en toutes saisons). Les 15 thèmes de l’appel à communications international en témoignent.
  • L’anglais, le français et l’espagnol sont les langues officielles du Congrès – il s’agit d’une première pour un congrès de PIARC! Des services d’interprétation simultanée pour les séances plénières et les séances techniques seront offerts.
  • Le congrès intéressera les praticiens, les autorités routières et les exploitants, ainsi que les experts et les universitaires. Les communications doivent présenter des études de cas, des résultats de recherche et/ou des expériences pratiques en rapport avec les sujets de l’appel.